Accueil
Village
Commerces
Associations
Enfance
Professions
Libérales
Sport
Agenda
Evènements
Numéros d'urgence
Forum
Cont@ct
 

Des légendes invérifiables font du Mont Panisel, qui domine le village (alt. 68 m.), un lieu de culte druidique.

L′ancienne chaussée romaine Bavay-Asse-Utrecht passait au pied de cette colline.

"La villa d′Hido (ou d′Odo)": telle serait l′origine étymologique du nom d′Hyon.

La première mention de Hyon dans les sources écrites concerne son église et apparaît dans un extrait, daté des environs de 889, du polyptyque de l′abbaye de Lobbes dont elle relevait. L′actuelle église Saint-Martin, construite entre 1874 et 1876, remplace un précédent édifice bâti en 1527 (dont des sculptures subsistent dans le porche actuel), lui-même érigé sur des églises plus anciennes.

Hyon, qui dispose dès le XIIIe siècle d'un maïeur et d'échevins, obtient une charte-loi en 1416.

Arrosé par le By, la Wampe et la Trouille, le village, qui comprend d′importantes zones marécageuses, recense plusieurs moulins (notamment le ″Moulin-au-Bois″ dont les substructions sont médiévales) et viviers, et fut résolument tourné vers l′agriculture jusqu′au XXe siècle, avant de devenir également une zone d′habitat résidentiel.

Situé sur les hauteurs de la ville de Mons, toute proche, le village fut le lieu idéal choisi par plusieurs armées pour assiéger la capitale du Hainaut (1691, 1814) et, en conséquence, eut à subir de fréquentes destructions. Lors de la Bataille de Mons, le 23 août 1914, divers combats se déroulèrent sur le territoire de la commune.

C′est aussi par Hyon et Ciply que les troupes américaines entrèrent dans Mons lors de la Libération les 2 et 3 septembre 1944.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyon


Copyright Cration : http://www.csi-mons.be Imprimer